Fausses médailles miraculeuses, chapelets 'sataniques': qu'en est-il vraiment? Partie 4
En-tête 1 du site de la revue En Route. En-tête 2 du site de la revue En Route.
En-tête 3 du site de la revue En Route.
sommaire_sacramentaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page

Des sacramentaux

controversés? (suite)

 

Page   1   2   3   4   5    


  à propos des chapelets...

LES  ORIGINES

Le Rosaire est avant tout une prière, ainsi définie dans le Manuel des Indulgences : « Le Rosaire est une forme de prière, dans laquelle, à la récitation de quinze dizaines de "Je vous salue, Marie", intercalées du "Notre Père", on joint respectivement la pieuse méditation d’autant de mystères de notre rédemption. »

Le chapelet est le tiers du Rosaire (5 dizaines). On qualifie du même nom un outil destiné à soutenir notre prière, en comptant discrètement sur ses grains le nombre d’Ave et de Pater. Une fois bénit, ce chapelet devient un sacramental et nous aide dans notre chemin vers Dieu, en éloignant le démon et en nous attirant grâces et indulgences, à certaines conditions.

On comprendra aisément que le chapelet, surtout bénit, répugne à Satan. Aussi fait-il tout pour en éloigner les âmes.

DES CHAPELETS NOUVEL-âGE ?

Par les mêmes voies que pour la Médaille miraculeuse circulent des affirmations alarmistes qui jettent le trouble dans les âmes. Ce sont, à quelques nuances près, les mêmes arguments qui sont repris :

A) Chapelets contenant des symboles occultes, sataniques.

B) Ils sont peu chers pour mieux se répandre.

C) Ils sont propagés par une secte satanique d’Italie, dont certains membres portent au cou une fausse Médaille miraculeuse dans le but de tromper les gens.

D) Ces chapelets, surtout des chapelets de plastique, ont été « incantés ».

E) Le « INRI » au-dessus de Jésus est parfois manquant.

F) On ne doit pas toucher ces chapelets, mais les enterrer.

G) Des « mystiques » appuient cette attitude par des « messages » qu’ils disent venir de Jésus.

RéFUTATIONS

a) et b) On relira les réfutations concernant les supposés signes cabalistiques se retrouvant sur les Médailles miraculeuses. Comme sur ces médailles, il n’y a jamais rien d’objectivement prouvable, seulement des interprétations, des suppositions... D’un bout de corde mal disposé dans le plastique fondu, on fait un serpent, dans une bavure de coulage on voit des signes sataniques, d’un ange aux ailes maladroitement dessinées on déduit un bouc de Satan...

c) Concernant cette fameuse secte supposément satanique : comment se fait-il qu’on ne l’identifie jamais par son nom ? Existe-t-elle vraiment ?... Si les faits qu’on allègue sont vrais, pourquoi craindre d’être poursuivi légalement et se cacher derrière des accusations qui ne dévoilent ni l’accusé ni l’accusateur ? Si cette secte existe, est-elle vraiment satanique ? Quelles en sont les preuves ? A-t-on déjà vu des satanistes faire la promotion de la dévotion à Celle qui écrase les hérésies et la tête de Satan ? Ici, la même réflexion s’applique à la thèse des Médailles supposément distribuées par la Franc-Maçonnerie.

d) Quant à la question de l’incantation, référons-nous à la réfutation no.2 sur la Médaille miraculeuse.

e) Un crucifix c’est tout simplement une croix sur laquelle est présent le Corpus. L’écriteau INRI est bien, mais non nécessaire. Son absence ne fait pas du crucifix un faux, ni un objet satanique, pas plus que les fioritures de style.

f) et g) Un chapelet n’est pas un outil de sorcellerie ; on ne peut le considérer à l’égal de ces objets.

Gardons-nous de tout démoniser, même sous l’impulsion de personnes se disant investies d’u ne mission divine. Car, rappelons-le, elles ne sont pas infaillibles. Elles peuvent être trompées par leur imagination, par des influences extérieures ou même par Satan.

Sachons accorder notre con fiance à notre Mère l’Église Catholique qui n’a émis aucune mise en garde officielle ni officieuse contre ces supposés faux chapelets et médailles ; et qui nous assure que la bénédiction et l’exorcisme sont plus puissants que Satan, parce que Dieu est LE PLUS FORT.
 

L’AVIS DU PèRE JOZO ZOVKO de Medjugorje

Extraits d’une conférence don née à Siroki Brijeg, en septembre 2005. Elle a pour objet le Chapelet, mais pourrait tout aussi bien s’appliquer à la Médaille miraculeuse :

« Des personnes troublées et soucieuses m’ont écrit ces jours-ci (...) pour me dire que des gens rendent des chapelets qu’ils ont reçus à Medjugorje, parce qu'un prêtre leur a dit que ces chapelets étaient New Age.
 
Je dois vous dire que ce n’est pas vrai ! C’est une grande tentation, mais des chapelets New Age, ça n’existe pas. Quand le chapelet est bénit, quand il est placé dans les mains de ceux qui croient, il est fait d’un certain matériau et seulement cela. Il ne s’agit pas de demander qui a fabriqué le chapelet, mais qui prie avec et comment les gens prient avec.
 
Une fois bénit, le chapelet devient une clé avec laquelle nous ouvrons notre cœur et le cœur de Dieu. UN CHAPELET NEW AGE, çA N’EXISTE PAS. Il y a seulement un chapelet qui est bénit et quand il l’est, sa valeur ne réside pas dans le matériau à partir duquel il est fait, que ce soit du plastique ou de l’or. La personne qui l’a fabriqué est sans importance.
 
Par exemple une statue qui verse des larmes de sang humain en Italie a été fabriquée par un musulman, et le mot Medjugorje est écrit dessus. Jusqu’à ce jour, ce même musulman continue de fabriquer des statues. Mais ces statues sont bénites. Les chapelets sont bénits. Les choses qu’on apporte pour être bénites, le sont. Dans nos mains, elles deviennent sécurité, force, amour, réponse à l’appel.
 
Ne soyez pas superstitieux. Ne vous laissez pas tromper.
 
Il aurait bien mieux valu que les milliers de gens qui ont rendu leur chapelet, le récitent. Selon la propagande, les chapelets en plastique seraient un peu New Age, avec des symboles New Age… Non !
 
La récitation du chapelet, le jeûne, la prière arrêtent le pouvoir de Satan et du New Age - pas la fausse propagande !
 
Ne retournez pas les chapelets, ou que les motifs qui sont dessus ne vous troublent pas. Cela ne peut être ! Satan ne peut donner un chapelet en disant : « Prie avec ». Satan ne peut pas dire : « Pardonne, jeûne, réconcilie-toi, va te confesser. » Cela dépasse son pouvoir.
 
(...) Il n’y a pas de pain New Age. C’est nous qui le bénissons avant de le manger.13 Il n’y a pas d’eau New Age. Comprenez-vous ? Peut-être que la personne à qui appartient l’eau est du New Age, ou que celle qui fait les glaces appartient à une secte ou un culte quelconque.
 
Pourquoi avez-vous peur de prier sur un chapelet qui est bénit ? Ne craignez pas ! Votre chapelet est bénit… votre chapelet est bénit ! Vous ne devez pas l’attribuer ou le donner à Satan ou aux croyances New Age. Au même moment, vous devenez des persécuteurs du chapelet.
 
Quand vous ne l’avez pas dans la main, quand vous ne le récitez pas à la maison, il ne vous sert à rien, même si c’était un saint ou le Pape lui-même qui vous l’avait donné. Ce n’est pas le signe en lui-même qui vous sauve, mais c’est le fait d’être à genoux, en prière, qui vous change et vous sauve.
 
(...) Ne vous laissez pas facilement induire en erreur ! (...) »
 

 

Suite

( Comprend:  Quand la psychose s'amplifie,
Enterrer ces chapelets?, A qui profite la situation?) 

_____________________

13 Référence à la coutume ancienne, encore en vigueur en certaines contrées, que le père de famille bénisse le pain d’un signe de croix avant de le manger. Cette bénédiction n’est évidemment pas la même chose que la bénédiction du prêtre. Elle a plutôt valeur de prière, d’invocation.




www.revueenroute.jeminforme.org

Site produit par la revue "En Route".
Autorisation de diffuser ce document, avec mention de la source.