Décrouvrez la concordance frappante des Promesses de Jésus à Dozulé et Paray le Monial / 1 de 2.
En-tête 1 du site de la revue En Route. En-tête 2 du site de la revue En Route.
En-tête 3 du site de la revue En Route.
sommaire_messages

Retour haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page

Pour la version PDFde ce document,
cliquez sur l'icône. 
(recommandé pour imprimer ou partager par courriel)

Dozulé /

Paray le Monial

(1 de 2)

 

Concordances et harmonie

dans les Promesses faites par Jésus

à Dozulé et à Paray le Monial


Par Jean-Pierre Jouanneault

PAGE    1   2     



  Intervention divine
pour me montrer
ces concordances

En juillet 2004, j'étais allé prier devant le tabernacle de l'église de Dozulé où sont conservées les hosties consacrées. Jésus est apparu à Madeleine Aumont deux fois dans cette chapelle, et en particulier le 28 mars, Vendredi Saint de 1975.

Or, dans le déambulatoire qui mène à celle-ci, on passe devant une statue du Bon Pasteur. Là, devant cette statue se trouvait en adoration, face contre terre, une religieuse habillée avec des habits marron, d'un temps ancien, mais tout neufs et très propres, et devant laquelle j'ai dû passer pour aller prier. à la fin de mon temps de prières, je me lève et en me tournant pour sortir de la chapelle, je découvre que cette femme était venue aussi dans cette chapelle, sans que je ne l'entende arriver, bien que nous fussions seuls dans l'église. À mon approche, elle se lève et en me tendant un livret, elle me dit «Tenez c'est pour vous». Je la remercie et je m'en vais, car j'étais très ému et ne pouvais converser avec elle. Il n'y a plus de religieuses à Dozulé et les religieuses actuelles ne portent plus leurs anciens habits. Serait-ce un Ange envoyé par Dieu qui m'aurait donné ce livret pour que je comprenne que je dois réaliser un livret de prières associant les prières données à Sainte Faustine et à Madeleine Aumont à Dozulé? Après avoir prié, l'inspiration m'est venue que Dieu me demandait de constituer un recueil de prières à partir de celles de sainte Faustine et de Dozulé, en faisant éditer «Prières demandées par le ciel pour notre temps». Il en est à sa 4ème édition!

Ce livret que j'ai reçu était celui des prières de sainte Faustine dans lequel avaient été ajoutés deux feuillets volants sur lesquels se trouvaient «Trois très belles prières», et la «Prière à la Miséricorde de Dieu pour obtenir des grâces par l'intercession de sœur Faustine». Le livret était en français, mais l'étiquette du prix en Zlotys polonais... Dans le même livret vendu en France, et donc en Euros, ne se trouvaient pas les feuillets volants.
 

  Les Promesses de Jésus
à Paray le Monial et à Dozulé

À Paray le Monial, Jésus fait des promesses de bienfaits spirituels aux personnes, entre autres celles où «dans l'excessive miséricorde de mon Cœur, que son Amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront neuf premiers vendredis du mois de suite, la grâce de la pénitence finale.»

À Dozulé, Jésus fait des promesses collectives «aux pécheurs, aux âmes pieuses, aux païens, pour l'Unité de l'Église, aux enfants et aux âmes humbles, à tous ceux qui, connaissant Son message, persévéreront jusqu'à la fin, aux âmes du Purgatoire, aux âmes glacées qui blessent le plus profondément Mon Cœur.» Ces promesses veulent donner aux hommes l'Espérance, la Foi et la Confiance en Dieu.

Mais la Révolution, puis la loi de 1905 sur la laïcité, puis les cinquante dernières années ont vu s'accélérer notre égarement et descente dans les Ténèbres qui dure depuis 3 siècles et qui s'amplifie actuellement sur les plans spirituels, sociaux, législatifs, judiciaires et économiques.

Dans le livre que le Père J.B. Manceaux a écrit sur Dozulé, il conclut: «À Dozulé, le Cœur Eucharistique de Jésus annonce à l'humanité entière que son Règne d'Amour, demandé sans effet à Louis XIV, est proche:

«Réjouissez-vous, car le temps est proche où le Fils de l'homme reviendra dans la Gloire.» Par son retour «avec grande puissance et grande majesté», le Nom de Jésus sera glorifié autant qu'il fut humilié et outragé en son premier avènement.»
 

  Bientôt 40 ans que
la Croix Glorieuse
est apparue à Madeleine

La Croix de Lumière est apparue à Madeleine Aumont le 28 mars 1972, le mardi saint, trois jours avant la mort du Christ sur la Croix. C'est bien Jésus dans la Gloire de Sa deuxième venue sur Terre que nous attendons. Les Papes contemporains en ont parlé: Pour Paul VI: «le retour du Seigneur est imminent»; pour Jean XXIII: «Il faut préparer le retour du Seigneur»; et pour Jean-Paul II: «Nous sommes entrés dans le deuxième Avent de l'Église!»

Or le vendredi 4 juillet 1975, Jésus a dicté ces Paroles à Madeleine, qui sont adressées au Chef de l'Église: «Comprenez bien ceci: Les jours qui précédèrent le Déluge, les gens ne se doutaient de rien jusqu'à l'arrivée du déluge qui les emporta tous.

Mais aujourd'hui vous en êtes avertis, vous vivez le temps où Je vous disais: Il y aura sur cette terre des bouleversements de tous genres: l'Iniquité qui est cause de misère et de famine, les nations seront dans l'angoisse, des phénomènes et des signes dans le ciel et sur la terre. Aussi tenez-vous prêts, car la Grande Tribulation est proche, telle qu'il n'y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à ce jour et qu'il n'y en aura jamais plus. Je vous le dis, cette jeune génération ne passera pas avant que cela n'arrive.

Mais ne craignez rien, car voici que s'élève dans le ciel le signe du Fils de l'Homme que Madeleine a vu briller de l'Orient à l'Occident.» Ces Paroles concordent avec l'évangile de Saint Matthieu 24, 34-39; et Esther 1, 1d-1h.
 

  « Mon cœur déborde de Miséricorde.
Par pitié, Je vous demande
de m'écouter »

Ces paroles ont été dites par Jésus à Madeleine Aumont le 7 juillet 1978 à Dozulé. Elles concordent avec celles du prophète Daniel (9,9-10) qui sont ô combien d'actualité: «Au Seigneur notre Dieu, les miséricordes et les pardons, car nous l'avons trahi, et nous n'avons pas écouté la voix de Yahvé notre Dieu pour marcher selon les lois qu'Il nous avait données par ses serviteurs les prophètes.»

Déjà, Ézéchiel (2,8) avait averti les hommes, et comme nos lointains ancêtres nous ne voulons pas écouter Dieu qui nous parle, et nous prévient: «Et toi, fils d'homme, écoute ce que je vais te dire, ne sois pas rebelle comme cet engeance de rebelles.»

Dans l'encyclique «Dives in Misericordia» 14.15, le Pape Jean-Paul II a écrit: «L'Église doit considérer comme un de ses principaux devoirs – à chaque étape de l'histoire, et spécialement à l'époque contemporaine – de proclamer et d'introduire dans la vie le mystère de la Miséricorde, révélé à son plus haut degré en Jésus-Christ.

Ce mystère est, non seulement pour l'Église elle-même comme communauté des croyants mais aussi, en un certain sens, pour tous les hommes, source d'une vie différente de celle qu'est capable de construire l'homme exposé aux forces tyranniques de la triple concupiscence qui sont à l'œuvre en lui...»

Et encore: «L'Église proclame la vérité de la miséricorde de Dieu dans le Christ crucifié et ressuscité, et elle la professe de différentes manières. Elle cherche en outre à exercer la miséricorde envers les hommes grâce aux hommes, voyant en cela une condition indispensable de sa préoccupation pour un monde meilleur et plus humain, aujourd'hui et demain. Cependant, à aucun moment ni en aucune période de l'histoire – surtout à une époque aussi critique que la nôtre – l'Église ne peut oublier la prière qui est un cri d'appel à la miséricorde de Dieu face aux multiples formes de mal qui pèsent sur l'humanité et la menacent.

Tel est le devoir fondamental de l'Église, dans le Christ-Jésus: c'est le droit et le devoir de l'Église envers Dieu et envers les hommes.»

Nous vous proposons de constater que la Miséricorde de Dieu est la même quand il la présente à sœur Faustine et à Madeleine à Dozulé, et ceci n'est-il pas bien normal si cette Miséricorde vient de Notre-Seigneur Jésus? Prions et réfléchissons sur ce profond constat car alors nous devrons aussi prier pour que l'Église Catholique reconnaisse ces 47 messages de «la fin du temps des nations» donnés à Dozulé. Trente-neuf ans ont passé depuis la première apparition de la Croix Glorieuse à Dozulé, et de nombreux pèlerins continuent à venir prier fidèlement le 28 mars, et chaque jour de l'année sur la «Haute-Butte». Cette persévérance n'est-elle pas aussi un signe donné par Dieu pour montrer que ces Messages viennent bien de Jésus, et que Ses Prophéties sont proches?
 

suite


PAGE    1   2    



Lien_menu_dozule

- MENU DE LA RUBRIQUE "Messsages / DOZULé" -


bas_page1

www.revueenroute.jeminforme.org

Site produit par  "Les Amis de la Croix d'Amour".
Autorisation de diffuser ce document, avec mention de la source.