Le scapulaire vert: un moyen de conversion et de guérison donné par Notre-Dame; un sacramental approuvé par l'Église.
En-tête 1 du site de la revue En Route. En-tête 2 du site de la revue En Route.
En-tête 3 du site de la revue En Route.
sommaire_sacramentaux

 

Pour la version PDFde ce document,
cliquez sur l'icône. 
(recommandé pour imprimer ou partager par courriel)

LE SCAPULAIRE VERT

 

SON ORIGINE

Le scapulaire vert, ou scapulaire du Cœur Immaculé de Marie, est improprement appelé Scapulaire. Ce n'est point en effet l'habit d'une confrérie, mais simplement la réunion de deux images pieuses, fixées sur un seul morceau de drap vert, qui est attaché à un cordon unique de même couleur.

Il est né dans des circonstances qui semblent donner à son origine un caractère surnaturel.

C'était pendant une retraite. Sœur Bisqueyburu 1 était en prière, quand tout à coup la Sainte Vierge se rendit visible à ses yeux. Elle était vêtue d'une longue robe blanche, qui tombait sur ses pieds nus, et d'un manteau bleu très clair, sans voile, les cheveux épars sur les épaules, et tenant entre ses mains son cœur, d'où sortaient par le haut d'abondantes flammes. Elle joignait à la majesté du maintien, l'éclat d'une beauté toute céleste. À cette vue, frappée d'admiration, et saisie d'une frayeur irréfléchie, la jeune Sœur fut sur le point de laisser échapper un cri.

Cette apparition, qui se renouvela plusieurs fois dans le cours de l'année, semblait d'abord n'avoir d'autre but que d'accroître la dévotion de la Sœur au Cœur Immaculé de Marie. Mais le 8 septembre, la Sainte Vierge lui apparut, pendant l'oraison, tenant de la main droite son cœur surmonté de flammes, et de l'autre une sorte de scapulaire d'étoffe verte, n'ayant qu'un côté, suspendu à un cordon unique également vert et fermé par le haut.

Sur l'une des deux faces de ce médaillon d'étoffe, se trouvait l'image de Marie, telle qu'elle s'était montrée dans les précédentes apparitions, et, sur l'autre, "un cœur tout enflammé de rayons plus brillants que le soleil et transparents comme du cristal". Ce sont les paroles mêmes de la Sœur.

Ce cœur percé d'un glaive était entouré d'une inscription de forme ovale surmontée d'une croix en or et ainsi conçue "Mère Immaculée, priez pour nous maintenant et à l'heure de notre mort "

En même temps, une voix intérieure lui fit comprendre que cette image devait contribuer à la conversion des pécheurs et leur procurer une bonne mort; qu'il fallait la faire confectionner au plus tôt et la distribuer avec confiance.
 

SON MODE D'EMPLOI

Ce scapulaire n'étant pas, comme les autres scapulaires, le vêtement d'une confrérie, mais simplement une double image pieuse posée sur un seul morceau d'étoffe et suspendue à un cordon, comme serait une médaille, une formule spéciale n'est pas nécessaire pour le bénir, et il n'est pas nécessaire d'en faire l'imposition. Il suffit qu'il soit béni par un prêtre et porté par la personne qu'on veut soumettre à son heureuse influence. On peut même le mettre, à son insu, dans ses vêtements, dans son lit, ou dans sa chambre.

Quant aux prières à dire chaque jour, à réciter, il n'y en a qu'une, celle qui est inscrite sur le scapulaire : "Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous, maintenant et à l'heure de notre mort". Si la personne ne la disait pas, il faudrait la dire à sa place. Ce scapulaire peut être employé en France comme à l'étranger. Les plus grandes grâces sont attachées à son emploi, grâces plus ou moins considérables, suivant le degré de confiance qui l'accompagne.
 

SON EFFICACITé

Ce scapulaire fut à peine connu qu'il se répandit partout et produisit des merveilles de conversions, et parfois même des guérisons corporelles.

Ces prodiges ne cessent de se multiplier et deviennent vraiment innombrables. C'est à chaque instant qu'on signale des conversions d'infidèles ou de pécheurs, d'abord rebelles à toutes les industries du zèle, et qui se déclarent vaincus dès qu'on fait intervenir le scapulaire vert. Quelques-uns de ces faits prodigieux ont été relatés dans un livre intitulé Le Scapulaire vert et ses prodiges, dont l’auteur est M. Édouard MOTT (1923).■

Nihil obstat
Parisiis, die 8e Nov. 1923
F. VERDIER, SUP. GEN. de la Mission
et des Filles de la Charité

Imprimatur
Parisiis, die 9e Nov. 1923
H. ODELIN, PROTON. VIC APOST.
 

________________________

1 Sœur Bisqueyburu fut une véritable servante des pauvres malades en particulier dans les hôpitaux militaires, à Constantinople durant la guerre de Crimée, au Val-de-Grâce, à Rennes et à Alger. Comme Catherine Labouré, ce fut là son grand mérite.

 


Le Scapulaire vert est disponible dans certains magasins d'articles religieux, comme les boutiques de souvenirs des Sanctuaires et lieux de pèlerinage.
On peut aussi se le procurer facilement, en boutique ou par la poste, à l'Abbaye Saint-Joseph de Clairval, dont voici le lien (simplement cliquer dessus pour y accéder):
https://www.traditions-monastiques.com/fr/articles-religieux-piete-objets-croix-medailles/1805-scapulaire-vert-marie-scp2302vert.html?search_query=scapulaire+vert&results=3

 


bas_page1

www.revueenroute.jeminforme.org

Site produit par  "Les Amis de la Croix d'Amour".
Autorisation de diffuser ce document, avec mention de la source.  

 

Retour haut de page