Comment réagir chrétiennement face à un proche qui est tombé dans la magie, l'occultisme,l'ésotérisme?
En-tête 1 du site de la revue En Route. En-tête 2 du site de la revue En Route.
En-tête 3 du site de la revue En Route.
sommaire_general

Retour haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page

Pour la version PDFde ce document,
cliquez sur l'icône. 
(recommandé pour imprimer ou partager par courriel)

(Titre: lettre à une amie sur la magie)

Chère amie,

Tu me partages tes craintes face à tes proches qui ont changé de personnalité, chez qui tu as constaté des phénomènes paranormaux ou qui t’ont avoué faire de la magie, de la sorcellerie ou pratiquer la médiumnité. Et tu me demandes quelle attitude adopter face à ces personnes.

Je te réponds très franchement: coupe les liens avec elles. Charitablement, mais fermement.

Pourquoi? Parce que la sorcellerie, la magie noire ou blanche, la pratique de la divination etc. ne peuvent se réaliser qu’avec le concours des démons. Dans la Bible, Dieu réprouve vigoureusement ces pratiques:

‟On ne trouvera chez toi personne qui fasse passer au feu son fils ou sa fille, qui pratique divination, incantation, mantique ou magie, personne qui use de charmes, qui interroge les spectres et devins, qui invoque les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à Yahvé ton Dieu.” (Dt. 18, 10-12)

On ne parle pas ici de ce que certains nomment à tort "magie blanche" mais qui, en réalité, est de la prestidigitation ou de l’illusion. Ces "tours de magie" font appel à la dextérité du "magicien" dont les mains vont plus vite que nos yeux… Parfois aussi ces "prodiges" sont le fait de trucs mécaniques ou de phénomènes purement naturels ignorés du spectateur.

(Illustration d'un prestidigitateur)

Par exemple, on peut faire bouger un objet à base magnétique simplement en le posant sur une surface mince, et en promenant un aimant en dessous de la surface. L’objet aimanté, attiré par l’autre aimant, a l’air de se déplacer tout seul, comme les figurines des boîtes musicales à bijoux.

Cela ne constitue pas de la magie, mais une simple illusion de magie. Évidemment, si un prestidigitateur malhonnête a recours au démon pour réussir ses tours, c’est autre chose.

Dans la vraie magie, le sorcier ou magicien accepte que ce soit le démon qui agisse pour lui; ou même il invoque directement le démon dans ce but. Le vrai médium, quant à lui, se laisse manipuler par des entités alors qu’il est en transe…

(Photo d'un rituel de sorcellerie)

Tes proches sont en train de se faire beaucoup de mal, et si tu continues à entretenir des liens avec eux, ils pourront te nuire également, ainsi qu’à ta famille, peut-être même involontairement.

Couper les liens avec ces personnes n’est pas un manque d’amour ou de charité, c’est une mesure de prudence nécessaire. On ne joue pas avec le feu.

Les personnes qui pratiquent la sorcellerie sont dans une situation tragique, car le démon ne travaille jamais gratuitement… Le sorcier contracte une "dette" envers Satan et ce dernier se fait toujours payer du cent pour un

Au début de sa pratique, le sorcier ressent une impression de toute-puissance: comme pour le démoniaque Harry Potter, un coup de baguette suffit et tout lui obéit... Mais, à l’usage, cette euphorie fait lentement place à la peur et à l’angoisse car Satan devient de plus en plus exigeant. Au final, c’est l’âme du sorcier que Satan désire voir plonger pour l’éternité en enfer.

(Illustration du contraste pouvoir-damnation)

Un sataniste converti a raconté qu’un jour le grand-prêtre de Satan lui avait demandé de sacrifier au démon sa jeune sœur vierge, en sacrifice humain. Il a refusé et dut en payer le prix... Ce fut l’élément déclencheur qui l’engagea sur le chemin de la conversion à Dieu. Malheureusement ce n’est pas tout le monde qui refuse d’obéir aux ordres de Satan...

Peu importe qu’on parle de magie blanche ou noire ou d’un mélange des deux, toutes sont condamnées par Dieu, car elles sont identiques dans leur finalité. Il n’y a que l’intention de première ligne et certains procédés qui diffèrent: par la magie "blanche" on cherche à obtenir des "bienfaits" (bonne récolte, fécondité, guérison…), tandis que par la magie "noire" on cherche à nuire aux autres (sorts, envoûtements, accidents, etc.).

Dans la magie "blanche", les sorciers utilisent parfois un langage religieux, par exemple en commençant leurs incantations par des invocations à la Sainte Trinité. Cela trompe plusieurs personnes qui confondent cela avec des prières chrétiennes.

Pourtant, il n’y a rien de commun entre la prière et l’incantation ! La prière chrétienne demande, l’invocation magique commande

(Photo illustrant 'La prière chrétienne demande, l'invocation magique commande...')

La prière chrétienne se réalise dans le respect. L’invocation magique est souvent accompagnée de gestes ou d’attitudes indécents, d’orgueil ou de soumission servile qui n’est pas de l’humilité mais une espèce de "prostitution" spirituelle et/ou psychologique.

La prière chrétienne sollicite Dieu, mais ne lui impose jamais: elle sait que Dieu est libre d'acquiescer ou non. Et – cela va de soi – on ne peut jamais lui demander de faire le mal ! Il y a, dans la vraie prière chrétienne, une nécessaire attitude d’humilité, de confiance en Dieu qui connaît ce qui est bon pour moi, et d'acceptation de Sa Volonté.

Quand on est exaucé, c’est la reconnaissance qui nous anime, sachant que Dieu nous a fait un cadeau sans que cela nous soit dû. L’usage d’un vocabulaire chrétien par les magiciens ou sorciers ne signifie pas nécessairement que ceux-ci s’adressent à Dieu.

Le père Jean-Marie Verlinde cite l'exemple des écrits des Roses-Croix (une secte ésotérique très toxique) qui contiennent des termes comme "résurrection", "Esprit Saint"... mais dont le sens est modifié: mêmes mots mais qui expriment des réalités différentes, comme un œuf dont on vide la coquille pour la remplir d'un autre contenu.

D'autre part, s'il arrive que le sorcier appelle vraiment Dieu, c'est pour tenter de le forcer à lui obéir. Le sorcier prétend pouvoir obtenir de façon automatique ce qu'il demande à Dieu, peu importe que cela soit Sa Volonté ou non.

Le sorcier ou magicien croit que la puissance de sa magie vient d'une formule précise ou de sa puissance personnelle. Il utilise Dieu comme on utilise un objet, un instrument. En somme, le sorcier veut se faire le maître de Dieu !

(Photo du maléfique Potter)

Mais Dieu n'est pas une machine distributrice de friandises... Personne ne peut le manipuler, le forcer. Personne n'a le droit d'essayer d'être plus puissant que Lui, ce qui, de toute façon, est complètement absurde et impossible.

La sorcellerie, peu importe son école, est une forme d’idolâtrie (car on place soi-même et/ou des esprits démoniaques au-dessus de Dieu) et un péché contre le premier commandement de Dieu: ‟Tu n’auras pas d’autre dieu devant Moi”.

Si parfois la magie blanche obtient ce qu’elle ordonne, et si le "miracle" ne provient pas d’un lien naturel de "cause à effet" (par ex.: verse de l’eau dans un verre et il se remplira: cela c’est une "cause à effet" naturelle) cela ne peut avoir d'autres origines que le démon.

La magie blanche ne peut jamais s'opérer par Dieu, même si on mentionne son nom dans les formules magiques, car Dieu ne se prête jamais à la magie. Par conséquent, si le verre se remplit d’eau simplement grâce à une formule magique, alors c’est évidemment le démon qui agit.

La magie noire, quant à elle, est toujours utilisée dans un but de méchanceté, de vengeance, de domination, etc.: on a recours aux démons pour obtenir une emprise sur les éléments naturels et sur les humains. Les poupées vaudous appartiennent à cette catégorie. En plus d’offenser gravement Dieu, c’est une faute contre la justice et la charité.

(Illustration d'une poupée vaudou)

Les médiums qui consultent entités ou esprits pour connaître l’avenir ou les choses cachées, tentent d'outrepasser l’ordre établi par Dieu qui est le seul à détenir le secret du futur et de ce qui est caché. Sans peut-être trop le réaliser, ils manquent de confiance en la Bonté et la Toute-Puissance de Dieu qui veille avec un soin prévenant sur chacun de ses enfants: ils veulent contrôler eux-mêmes le futur !

(Photo mains et boule de cristal)

Ces médiums, plus ou moins consciemment, copinent avec le monde occulte, c'est-à-dire les démons, qui les engluent de leurs mensonges (1). Le médium s’avilit en s'abandonnant à la transe car il se place en état d’infériorité face à une "entité" (lire: esprit démoniaque) aux mains de laquelle il remet son libre arbitre, sa lucidité et son esprit critique. Il est un peu comme un drogué qui ne sait plus trop ce qu’il fait.

Par toutes ces pratiques on devient esclave de Satan et celui-ci se comporte en maître despote. Énormes sont les conséquences négatives, aux plans psychologique, physique, et surtout spirituel.

Je sais que cela te sera sans doute pénible de rompre avec tes proches leurrés par Satan. Tu auras l’impression de les juger, de manquer de charité… tu te sentiras coupable de ne pas les aider à s’en sortir. Cependant, tu te trompes.

Tout d’abord, tu ne juges pas leur responsabilité (laissons cela à Dieu), mais tu constates une situation.

Certains t'ont confirmé leurs activités occultes. À moins qu’ils bluffent ou qu’ils s’illusionnent, il est très possible qu’ils fassent commerce avec le démon, puisque c’est la base de la sorcellerie. Donc, tes craintes sont justifiées. Ce ne sont pas des certitudes (à moins que tu en aies des preuves), mais des craintes très fondées.

Étant donné la très grande gravité de ces pratiques, et les graves retombées négatives possibles pour toi et les tiens, il est non seulement normal mais nécessaire que tu te protèges. La prudence est une vertu. Aide-toi et le Ciel t’aidera.

D'autre part, ceux qui sont ainsi prisonniers de l'occultisme, sont généralement extrêmement bien "conditionnés" par leur gourou ou ce qui les a amenés dans cette voie (lectures, vidéos, etc.); ils ne se raisonnent pas facilement à coup d'argumentation.

Tu me l'avoues toi-même: tu n'es pas une spécialiste (et le serais-tu, je te conseillerais la même chose !): ils auraient tôt fait de te bloquer par de pseudo-arguments, ou des disputes incendiaires prendraient racine. Ce n'est pas ce que l'on recherche.

Pire encore: ils pourraient arriver à te faire douter du bien-fondé de tes valeurs chrétiennes (c’est la spécialité du père du Mensonge…).

Alors, la seule façon de les aider, pour le moment, c’est de faire comme pour les personnes qui se noient:

  • Se tenir prudemment à distance (pour ne pas qu’elles nous entraînent au fond de l’eau en s’agrippant à nous);
  • et leur lancer une bouée de sauvetage afin qu’elles s’y cramponnent et qu’on puisse les tirer vers la rive.
  • Cette bouée, ce sont tes prières, tes sacrifices offerts pour elles, afin que le Bon Dieu leur ouvre les yeux et qu’elles saisissent sa grâce de conversion qui les tirera hors des marécages profonds de l'occultisme.

    (Illustration: lancement d'une bouée de sauvetage)

    La prière a une puissance insoupçonnée: elle pénètre là où les arguments ne passent plus. Elle traverse les murs et les distances. Grâce à tes prières et tes souffrances offertes pour leur conversion (et à des Messes dites pour elles, si tu le peux), tu fais davantage pour elles que si tu t’obstinais à essayer de les convaincre. Dieu fera le reste.

    C’est comme cela que tu pratiqueras la charité envers elles, envers toi-même et envers ta famille: une charité vraie et non pas une simple apparence.

    N’aies pas peur de ces personnes, mais prends tes précautions tout en n'oubliant pas que Dieu est plus fort que Satan, et qu’il ne permet jamais qu’un sort atteigne quelqu’un à moins que cette personne ne vive une mauvaise vie, qu’elle fasse preuve d’imprudence, de témérité ou d’orgueil, ou que Dieu juge que cette épreuve lui est nécessaire.

    Comment se protéger ou se défaire d’un sort ? Pas en recourant à la magie ! Surtout pas !

    On se protège des sorts…

    en demeurant en état de grâce (en amitié avec Dieu), en évitant les occasions de péché;

    en vivant une bonne vie chrétienne et en priant;

    en ayant une dévotion à la Vierge Marie (dont le démon a très peur) en particulier par la prière du chapelet, par le port du Scapulaire brun;

    en se confessant et communiant souvent;

    en portant des sacramentaux bénits (2) (Croix ou médaille de Saint Benoît exorcisée, chapelet, médaille Miraculeuse, etc.);

    en s'interdisant toute pratique qui comporte un lien avec le monde occulte ou qui lui ouvre des canaux: port d'amulettes, médecines dites "énergétiques", méditation transcendantale, yoga, reïki, taï-chï, table "ouidja", (qu'on présente comme un jeu mais qui, en réalité, est une pratique spirite où les démons interviennent pour faire bouger les verres tout seuls)…

    Dans les cas de sorts ou de liens occultes avérés, on peut, en plus de tous ces moyens, s’en défaire par des prières de délivrance faites uniquement par un bon prêtre.

    Savais-tu que le Pape et plusieurs évêques ont demandé aux Catholiques de revenir à la récitation fréquente de la prière à Saint Michel Archange contre Satan et les démons ?

    Dans les temps que nous vivons, c'est une demande à laquelle il est important d'acquiescer en priant chaque jour pour demander à saint Michel (chef de l’armée des bons Anges, il a vaincu Satan au début du monde) d'accorder sa protection à tous ceux que l'on aime, contre toute influence maléfique.

    (Image de Saint Michel Archange terrassant le dragon)

    Récite-la aussi pour qu’il agisse auprès de tes proches pris dans l'occultisme, et qu’il chasse les démons qui les maintiennent dans cette funeste pratique.

    Demeurons dans l’espérance, la vigilance, la paix intérieure et la prière car ‟si Dieu est avec nous, qui sera contre nous ?” ■

    Marie Chantal

    ___________________

    (1) Certaines choses cachées ou passées peuvent être dévoilées par Satan, parce qu'il a de longs siècles d'observation de l'humanité à son actif, et qu'il a des "espions" un peu partout (sauf dans l’intime de notre conscience qui est connu seulement de nous-mêmes et de Dieu).

    Il connaît aussi toutes les sciences naturelles, même celles ignorées ou peu connues des humains. C’est souvent avec ces moyens qu’il accomplit de pseudo-miracles, puisque Satan est incapable de vrais miracles comme Dieu.

    Mais, en ce qui concerne le futur, Satan peut seulement révéler l’avenir prévisible, c’est-à-dire procédant de ses observations, de sa connaissance de la psychologie et des réactions des hommes.

    Un exemple simplissime: si j'aperçois une cerise se détachant d’une branche, je peux dès lors prophétiser que dans quelques fractions de seconde la pelouse sera bombardée par un projectile (c’est-à-dire la cerise !)… C’est un fait prévisible. De même, si je médite d'insulter mon voisin demain, et que cet individu est notoirement susceptible et violent, je peux prédire que demain mon voisin essaiera de me rosser ! C’est un avenir prévisible.

    Satan ne peut pas réellement prophétiser l’avenir caché, que Dieu seul connaît.

    (2) Un sacramental n'est pas un objet magique, un talisman, un fétiche, un gri-gri ou une amulette. Plus encore que l’objet lui-même, c’est notre foi et notre confiance en Dieu, exprimées par le port de ces sacramentaux, ainsi que la prière de l’Église (incluse dans la bénédiction de ces sacramentaux) qui incitent Dieu à nous accorder grâces et protection. Le port de ces sacramentaux doit être accompagné d’une vie chrétienne cohérente à ce qu’ils expriment.


    

    www.revueenroute.jeminforme.org

    Site produit par la revue "En Route".
    Autorisation de diffuser ce document, avec mention de la source.  

     

    Retour haut de page