Messages célestes donnés par Jean Messager de la Lumière (Jean Cara) / 1
En-tête 1 du site de la revue En Route. En-tête 2 du site de la revue En Route.
En-tête 3 du site de la revue En Route.
sommaire_messages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour haut de page

Quelques moments

 de réflexion

Messages de

Jean Messager de la Lumière

(1)


PAGE    1   2   3  


Le 13 décembre 1996, Jean meurt d'une hémorragie interne; il avait 43 ans. Par locutions intérieures, il adresse à ses parents des messages d'amour, d'espoir et de bonheur par lesquels il leur demande de prier pour les défunts.

Thèmes des messages:
- VERS L’ÉTERNITÉ - ET SI JÉSUS REVENAIT ?
- NÉGLIGER L'IMPORTANT AU PROFIT DE L'URGENT - PAR L’ORAISON OUVRIR LA PORTE DU CIEL
- PRENDRE LA BONNE DIRECTION - PÉDAGOGIE DE LA SOUFFRANCE
- RESTEZ FIDÈLES À LA MISSION DE L'ÉGLISE - RÉCONFORT ET ESPÉRANCE
- LES DONS DE CHACUN - LE SACREMENT DES MALADES
- LES APPARENCES - REVÊTIR LES ARMES DE DIEU


  VERS L’ETERNITÉ

En tant qu’être vivant vous avez un corps de chair, qui, avec le temps, s’altère et meurt. Il en est ainsi pour toute la Création. Un fait est certain, tous les hommes rejoignent l’Au-delà, chacun à leur tour. Ils pensent que c’est pour bien plus tard et cette pensée les rassure. Mais quand vous quitterez ce monde, après cette vie vous en avez une autre, si magnifique et extraordinaire, que vos sens ne peuvent imaginer.

Prenez un livre, considérez que la préface représente votre vie actuelle sur terre et que la totalité des textes évoque l’éternité. Donc pour vous, il est encore temps de vous préparer à cette éternité en brisant tout ce qui est orgueil, avarice, impureté, envie, colère, gourmandise et de cette paresse qui vous maintient et même vous enfonce dans le péché.

Quand vous paraîtrez devant le Seigneur Dieu, vous entrerez dans Son intimité, dans Son Amour, vous confesserez votre vie, tout le temps perdu et  vous aurez l’infini regret de ne pas avoir toujours apporté l’espérance et le bonheur à votre prochain. Vous en serez dédommagés par le feu d’un amour purificateur, car vous ne sauriez refuser le Purgatoire pour entrer pleinement dans l’amour de Dieu.

Entre l’éternité et votre vie présente aucune comparaison n’est vraiment possible. Contrairement à l’éternité, dans votre vie actuelle, à côté des joies vous subissez également des souffrances, par contre dans l’Au-delà, ce sera un bonheur sublime toujours renouvelé, mais après un temps de purification nécessaire.

Quand vous retrouvez une personne que vous aimez, quelle joie ! Et bien cette personne que vous aimez est bien le Seigneur Dieu. à cet effet, il est fort logique que vous fassiez des efforts en vivant le plus possible en sa compagnie et cela, par des prières, par la sainte Eucharistie et par un bon et exemplaire comportement vis-à-vis d’autrui.

Dans la vie éternelle, vous n’épousez pas et vous ne serez pas épousé, l’amour exclusif laisse place à un autre amour. Dans ce pur amour vous vous réjouirez de la beauté des êtres. Leur amour mutuel est plus grand que le plus intense des amours de la terre. Toute la dimension de la possession laissera la place à la contemplation. Je vous dis tout cela pour que vous ne craigniez pas de vous ennuyer au Ciel, et aussi, pour qu’à travers ce que vous vivez aujourd’hui, vous appreniez à aimer d’une façon vraiment éternelle. Autant commencer dès à présent, c’est plus prometteur.

Méditez le grand Commandement que le Seigneur Jésus vous donne : « Aimer Dieu de tout son cœur et son prochain comme soi-même. » Comprenez que le bonheur du Ciel sera un profond et insondable bonheur, le bonheur d’aimer et d’être aimé très intensément. Sur terre, il vous semble que le sommet de l’amour est l’union de l’homme et de la femme, ce qui vous donne la grâce d’avoir des enfants, mais au Paradis, vous ne vous mariez pas car vous serez comparables aux Anges dans les Cieux.

Avec toute votre famille du Ciel, sous la lumière du Père éternel et tout l’amour du Seigneur Jésus et de la Sainte Vierge Marie, je vous bénis, au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. ■

 

  NéGLIGER L'IMPORTANT
AU PROFIT DE L'URGENT

Toutes personnes devraient être conscientes que le Seigneur Dieu veut habiter dans leurs cœurs ! Vous avez été créés à l’image de Dieu et le souffle du Créateur est donc en vous qui êtes une personne humaine bien vivante. N’oubliez jamais que vous êtes précieux aux yeux de Dieu car, par le don du baptême, le Seigneur est particulièrement présent en vous qui êtes ses enfants.

Sur le plan spirituel en particulier, vous n’avez pas à négliger la pratique religieuse au profit de ce qui peut vous sembler urgent et de remettre ainsi à plus tard l'accomplissement de vos devoirs, du fait qu'il se présente chaque fois quelque chose d'urgent à faire. Par exemple, c'est dimanche et c’est le moment d'aller à la messe, mais il y a le déjeuner à préparer, faire du sport, participer à une manifestation, une visite à faire ou un travail dans le jardin ou bien encore plus, vous pensez que regarder la messe à la télé peut être suffisant. Et ainsi la messe est remise à bien plus tard.

Négliger l'important au profit de l'urgent est souvent présent dans la vie de tous les jours. Il est essentiel que les hommes consacrent plus de temps à leur famille et à vivre en pleine harmonie avec leur conjoint, leurs enfants et leurs parents. Mais bien souvent, au dernier moment, ils pensent qu’il y a toujours quelque chose de plus urgent à faire à l’usine ou au bureau. Alors, ils renvoient à une autre fois ces moments qui pourraient être si précieux.

Pour chacun de vous, il est très important d'aller de temps en temps rendre visite à un parent âgé, qu’il soit chez lui ou dans une maison de retraite, tout comme à une connaissance malade pour y montrer votre soutien et rendre peut-être quelques petits services. Mais tout cela ne vous semble pas urgent et alors vous reportez la visite et vous pensez que le monde ne va pas s'écrouler. Et ainsi, vous renvoyez tout cela à plus tard.

Jusqu'à ce que vous vous rendiez compte qu'il est trop tard, vous passez votre vie à courir après les mille petites choses à faire et vous négligez les choses importantes qui changent vraiment toutes vos relations chrétiennes et humaines qui peuvent apporter la vraie joie dans la vie. Reportez-vous aux saints évangiles et vous constaterez qu’indirectement ils sont une école de vie qui vous enseigne à établir des priorités, et à tendre à l'essentiel. En un mot, en se concentrant sur l'urgent, ne pas perdre de vue tout ce qui est important.

Avec toute votre famille du Ciel, sous la Lumière du Père éternel, tout l’Amour du Seigneur Jésus, de Sa maman la Sainte Vierge Marie, je vous bénis au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.■

 

  PRENDRE LA BONNE DIRECTION

Malgré une bonne formation religieuse, c’est souvent à travers un ami, un collègue de travail, une rencontre ou encore par un événement heureux ou malheureux que Dieu entre pleinement dans une vie. Dans votre pèlerinage de vie Il vous accompagnera. Et c’est avec attention qu’Il écoutera vos histoires et mésaventures.

Effectivement, dans votre famille, il peut y avoir l’incompréhension de votre spiritualité, les maladies traumatisantes et même des désunions, souvent la conséquence d’héritages. Dans l’Église, vous y déplorez certaines positions. Le dimanche, vous n’êtes plus que des personnes âgées à participer à l’Eucharistie. Dans le monde, vous êtes accablés par toutes sortes de problèmes : la santé, les taxes, les gouvernements...

Partout et dans tous les médias on ne vous parle que de guerres, de violence, de drogue, de problèmes météorologiques et de conflits de toutes sortes.

Et dans tout cela, vous risquez de partir du principe que dans la vie, ce qui est bon n’est jamais garanti et comme beaucoup de personnes, vous ne pouvez savoir ce que sera votre lendemain qui peut s’avérer lumineux. à cet effet, ne vous fermez pas sur vous-mêmes mais restez libres en transmettant le mieux possible vos richesses spirituelles et matérielles, en participant selon vos possibilités à la justice sociale et en partageant avec les plus défavorisés. Par votre liberté intérieure vous ne vous laisserez pas pénétrer par les préjugés et les idées à la mode.

Vous n’avez pas à combler vos manques de façon simpliste et artificielle. Mais pour vous protéger de tout ce qui peut vous séduire mettez en pratique les dix commandements de Dieu et c’est ainsi que vous réussirez votre vie. Alors seulement vous saurez que ce qui fait la réussite d’une vie humaine est de devenir pleinement ce que vous êtes déjà, des saints et des saintes car vous tendrez à devenir semblables au Fils de Dieu. C’est bien là que doit être votre espérance, perspective folle et merveilleuse.

Du Ciel, de même que Jésus, Marie, les anges et les saints, nous qui sommes entrés dans l’éternité, nous vous aimons, vous protégeons et nous vous indiquons la bonne direction pour que vous retrouviez une bonne continuité dans votre vie, cela, en sachant que tout ce qui vous arrive n’est pas forcément de votre responsabilité.

Partez donc toujours du principe, qu’une situation qui vous semblera être une douloureuse défaite, peut se transformer en une éclatante réussite, cela pour des raisons qui, sur le moment, pourront vous échapper. Effectivement, c’est le plan de Dieu qui dépassera toujours et de loin toutes vos prévisions pour votre bien, tout comme le bien de tous.

Avec toute votre famille du Ciel, sous la Lumière du Père éternel, tout l’Amour du Seigneur Jésus et de Sa maman la Sainte Vierge Marie, nous vous bénissons au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.■

 

  RESTEZ FIDèLES
à LA MISSION DE L'EGLISE

Jésus a porté la bonne nouvelle aux pauvres, a donné la lumière aux aveugles, la liberté aux opprimés, en un mot, c'est vers les plus délaissés de son temps que le Seigneur s'est tourné.

Encore aujourd'hui, afin d'annoncer l'amour de Dieu, il vous appartient d'agir à l'égard de tous les hommes et en particulier à l'encontre des oubliés de votre monde.

L'humanité subit une crise qui est d'une ampleur considérable, effectivement cette crise financière, économique et sociale est productrice de nouveaux pauvres. Pensez que sont tellement nombreux les hommes qui vivent sous le seuil de pauvreté et dont encore, une multitude meurt de faim. Vous avez donc tous à réagir et à réagir énergiquement à votre niveau pour mener des actions concrètes et développer la solidarité envers les plus démunis.

Vous ne pouvez ignorer que vous vous situez à la fin d'une époque et que le grand jour est si proche, tellement proche. Aussi, soyez pleinement rassurés et heureux de voir des hommes de tout bord – qui consciemment ou inconsciemment éclairés par la parole de Dieu – réagissent sainement en tournant le dos au profit sous toutes ses formes et en évoluant vers le durable et le bio.

Effectivement, vous êtes entrés dans un nouveau mode de vie où se créent d'originaux modèles de production agricole, de développement économique et surtout d'échanges avec les pays pauvres. De nouveaux modèles de gestion des ressources naturelles et donc humaines prennent vie et iront en s'intensifiant. Et alors, ce sera l'amour à l'égard de votre prochain qui dominera et dans un sublime élan, même les cœurs les plus fermés s'ouvriront à Dieu. Comprenez que chacun de vous avez à intervenir car il est essentiel et vital de proclamer la Parole de Dieu.

L'Église sera et restera toujours l'Église du Christ. Vous devez vous y impliquer pour que Jésus-Christ continue à être annoncé et qu'à travers vous, Il continue de transparaître. Pensez que le Seigneur magnifie l'Église qu'Il aime, elle qui est donc le Corps visible du Christ.

Il est certain que l'Église, comme toute institution humaine, a sa façade extérieure. Elle n'est pas incorporelle, mais bien au contraire, elle s'insère pleinement dans le tissu social, ce qui gène fort les extrémistes religieux, tout comme les anti-religieux.

Comme toute communauté, l'Église de la terre vit avec des conflits, avec ses propres conflits, mais elle poursuit sa marche avec ses épreuves. Mais, quoiqu'il en soit, rien de ce qui est humain ne saurait lui être étranger.

Les engagements de l'Église sont vos propres engagements. Si chacun de vous étiez fidèles à votre mission, l'Église serait bien plus aimée et bien plus écoutée, sûrement elle serait mieux connue et moins persécutée comme elle l'est actuellement dans de nombreux endroits du globe. L'Église n'a-t-elle pas pour unique mission de rendre Jésus-Christ présent à tous les hommes. Elle doit l'annoncer, le montrer, le donner à tous.

L'évangile n'est pas toujours suffisamment annoncé. Non seulement il doit être proclamé par la parole, mais par l'exemple donné dans votre vie et donc par un comportement exemplaire. Aussi vous avez à parler et à agir avec courage, à temps et contretemps, même en déplaisant à beaucoup, même à la menace d'être mal compris à l'égard de ceux auxquels vous voudriez tant faire plaisir.

Vous avez à ne pas perdre patience et même si cela vous est difficile, de garder un esprit plus vaste que vos propres idées. Vous ne pouvez négliger les devoirs du présent, agir pour le bien-être de vos contemporains et plus que jamais être charitables et rester pleinement humains.

Toutes les épreuves que vous traversez doivent être un encouragement à revenir au cœur de la mission qui est la vôtre : annoncer au monde que Dieu a tant aimé le monde qu'Il a envoyé son Fils afin que quiconque croit en Lui ait la vie éternelle.

Sous la lumière du Père éternel, tout l'amour infini du Seigneur Jésus, de Sa Sainte Maman, avec les frères du Ciel dans la merveilleuse vérité, nous vous bénissons au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.■


PAGE    1    2   3    



bas_page1

www.revueenroute.jeminforme.org

Site produit par  "Les Amis de la Croix d'Amour".
Autorisation de diffuser ce document, avec mention de la source.