La dévotion des trois Ave Maria: une source de grandes grâces.
En-tête 1 du site de la revue En Route. En-tête 2 du site de la revue En Route.
En-tête 3 du site de la revue En Route.
sommaire_general

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pratique de la dévotion
des trois Ave Maria

du matin et du soir

 

Cette sainte dévotion consiste, essentiellement, d'après la révélation de la Bienheureuse Vierge à sainte Mechtilde, à réciter, tous les jours, trois Ave Maria pour remercier les Trois Personnes de la Sainte Trinité des admirables privilèges de Puissance, de Sagesse et de miséricordieuse Bonté qu'Elles ont départis à notre divine Mère, et obtenir, par son intercession, la grande grâce de la bonne mort (persévérance finale).

Chacun doit veiller à dire avec piété et dévotion ces Trois Ave Maria, tous les jours de sa vie, autant que possible, sans y manquer jamais, par sa faute ou par négligence, afin de mériter, chaque jour, la protection de la Reine du Ciel, et de s'assurer ainsi sa miséricordieuse assistance pour l'heure redoutable de la mort.

On peut réciter ces Trois Ave Maria plusieurs fois par jour, par dévotion, ainsi que le font quelques-uns, et même chaque fois qu'on entend les heures sonner; mais, d'après l'usage introduit et recommandé par les saints, spécialement par saint Léonard de Port-Maurice et saint Alphonse de Liguori, il convient de les réciter, le matin, en se levant, et le soir, avant de prendre son repos.

De plus, pour gagner les indulgences, il est en général nécessaire, d'ajouter certaines invocations. Ainsi on peut dire, à la fin des Trois Ave Maria : «Ô ma Mère, préservez-moi aujourd'hui du péché mortel.1

Telle était la méthode que, d'une manière générale, le grand docteur saint Alphonse de Liguori recommandait à tous les fidèles, dévots ou pécheurs, enfants ou vieillards; et il voulait qu'on n'y manquât jamais, tant il y attachait d'importance au point de vue de la vie chrétienne.

Cependant, à certaines personnes pieuses et surtout aux religieuses, il conseillait de dire, après chaque Ave Maria: «Par votre Conception Immaculée, ô Marie, purifiez mon corps et sanctifiez mon âme.

Ces deux méthodes étant également bonnes, libre à chacun d'adopter celle qui a ses préférences, mais, d'une manière générale, nous recommandons la première, plus à la porté de tous, et plus conforme à la pratique des Trois Ave Maria révélée par la Très Sainte Vierge à sainte Mechtilde.

Le principal est de s'acquitter pieusement, chaque jour, autant que possible matin et soir, de la pratique adoptée.

Le moment le plus favorable pour réciter les Trois Ave Maria est celui du lever et celui du coucher. De la sorte, on ne serait pas exposé à les oublier.

On pourrait encore, pourvu toutefois que l'on soit bien fidèle à sa prière du matin et du soir, les réciter immédiatement après celle-ci.

Si malgré tout, par négligence ou sous prétexte d'un travail pressant, on était tenté d'omettre sa prière ordinaire du matin ou du soir, au moins que les fidèles n'omettent pas la récitation si courte des Trois Ave Maria, pour se mettre sous la protection de la Très Sainte Vierge pendant le jour et pendant la nuit.

Beaucoup de bons chrétiens et de pauvres pécheurs ont dû leur salut éternel, on n'en peut douter, à leur fidélité constante à cette salutaire pratique.

La perfection de cette pratique demande qu'on récite les Trois Ave Maria à genoux, et même, si l'on veut, «profondément incliné», comme le demandait saint Léonard de Port-Maurice, ou encore «la face contre terre», selon la pratique conseillée par saint Alphonse de Liguori. Toutefois, il suffit de les réciter à genoux, ou même, si l'on en est empêché, dans une autre position convenable, même étant couché.

L'essentiel, nous l'avons dit, est de réciter les Trois Ave Maria avec piété, en l'honneur de la divine Marie et en vue d'obtenir sa maternelle protection pendant la vie et à l'heure de la mort.

S'il en est ainsi, cette bonne Mère ne manquera pas à sa promesse.

En vertu de sa Puissance, de sa Sagesse et de sa Miséricorde, elle obtiendra aux fidèles dévots des Trois Ave Maria, toutes les grâces nécessaires, soit pour être préservés du péché mortel, soit pour se convertir, faire une bonne mort et ainsi aller au ciel. ♦

_____________________

1 NOTE PERSONNELLE:

Depuis ma tendre enfance, j'ai toujours récité, chaque jour, les 3 Ave Maria en ajoutant après chaque Ave, l'invocation "Notre-Dame du Mont Carmel, priez pour nous". Aujourd'hui je le fais avec ma famille. (R.R.)
 

Lien_menu_enseignements

- MENU DE LA RUBRIQUE "ENSEIGNEMENTS" -


bas_page1

www.revueenroute.jeminforme.org

Site produit par  "Les Amis de la Croix d'Amour".
Autorisation de diffuser ce document, avec mention de la source.